L’interview de Lonely Duck Fuck

HEADBANGING PART À LA CHASSE AU CANARD POUR L’INTERWIEW DE LONELY DUCK FUCK

Ce jeudi 4 mai on recevait Lonely Duck Fuck, le groupe de Rock/Stoner Liégeois. Tu n’écoutais pas parce que tu as passé la soirée à poursuivre ta petite nièce qui ne voulait pas décoller de son costume de Jar Jar Binks ? C’est pas cool mais par la force du saint Canard WC, on compatit! Donc pas de panique, on t’explique ce que tu as raté.

Formé en 2013, Lonely Duck Fuck à l’origine c’est la rencontre de Simon et Sébastien qui en ont marre de faire des jam-sessions au Surlet et décident de créer un groupe. Ils en deviennent respectivement chanteur/guitariste et guitariste lead et recrutent Christophe à la basse et Germain à la batterie avec qui Simon jouait dans un autre projet. Malheureusement, un accident de voiture pousse Germain à quitter le groupe, il sera remplacé par Damien qui joue avec Simon dansBomberbatz , réunissant ainsi le line-up actuel. C’est donc une bande de potes qui ont des affinités musicales et trouvent leurs inspirations dans une base commune dans laquelle on peut citer, entre autres les Foo FightersAlice in Chains ou encore les Queen of the Stone Age. Mais on s’est posé une question avec l’équipe d’Headbanging: Lonely Duck Fuck, d’où ça vient? Ben en fait c’est parti d’une fin de répète en mode super Mario où, suite à la vidéo que tu peux retrouver ici, les membres du groupe voulaient intégrer le mot « Duck » et « Fuck » à leur nom, c’est grâce à Band Name Generator que le reste du nom a été trouvé.

Lonely Duck Fuck

(IT WAS) MEANT TO BE

Si Lonely Duck Fuck a débarqué dans nos studios, c’est aussi pour nous parler de leur EP, (It Was) Meant to Be , qui signe un peu la concrétisation du groupe sur la scène musicale. L’arrivée de Damien a un peu fait bougé les choses au niveau du style et des influences du groupe mais les membres continuent de mettre tout en commun pour pouvoir garder une ligne rouge dans la direction que veut prendre le groupe. C’est assez facilement que se sont composés ces morceaux que les membres jouent depuis leurs débuts, c’est en général Simon qui vient avec ses idées à la composition et Seb qui vient greffer les paroles, mais tout le monde a participé à l’élaboration de cet EP 4 titres qui envoit du lourd et dont les thèmes tournent autour des gens qui se perdent dans le côté obscur, de la condition humaine et de la colère. On te propose d’ailleurs d’admirer sa jolie pochette. Tu peux d’ores et déjà l’écouter sur les plateformes de partage mais la version physique sera disponible à partir du 12 mai.

(It Was) Meant to Be
  • The Gift and The Curse
  • Little Beasts
  • Meant To Be
  • Feel My Duck

 

LE FUTUR DU GROUPE

Lonely Duck Fuck planche déjà sur l’élaboration d’un album et cherche à se faire labelliser. Donc reste à l’écoute, de belles choses pourraient arriver dans le courant des prochains mois! Etant de la partie pour la deuxième édition du Bangerfest auquel ils ont mis le feu et participé à son succès, tu pourras les retrouver à la Légia dans le cadre de la release party de leur EP le 12 mai où ils seront accompagnés de Brad Massaya et de Whatever. Tu ne sais pas ce qu’est une répète en mode Super Mario? Tu veux écouter cette interview en live? C’est ici que ça se passe! En attendant on s’écoute The Gift and The Curse tiré de leur EP (It Was) Meant to Be.

CONCOURS

Pour leur release party, Lonely Duck Fuck est prêt à te faire gagner des trucs, parmi les lots un bon d’achat chez Vans, un entretien chez Denzo Custom Guitarz, des goodies de chez Retropolitan et bien d’autres choses. Pour participer rien de plus simple, tu te prends en photo avec un canard (peu importe sa forme, sa couleur, sa matière, etc.) et tu la postes sur leur page officielle avec le hashtag #LDFrelease. Tu peux trouver plus d’infos ici. Donc n’hésite pas à participer et avoir la chance de gagner de beaux cadeaux!

Si vous aimez, partagez le !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Print this page
Print
Email this to someone
email

1

Laisser un commentaire